Table régionale de
concertation des
aînés de Laval

Logement

La TRCAL est membre de la « Table régionale des organismes communautaires autonomes en logement de Laval (TROCALL) » mis sur pied par l'ACEF de l'Île-Jésus de Laval.


POLITIQUE DE L'HABITATION

Lancée le 8 juin 2017, La politique de l'habitation Choisir Laval permet à la Ville de Laval de se doter de balises claires en matière d'habitation sur son territoire grâce à la réalisation de ses différentes orientations et à la mise en œuvre des plans d'action annuels.

L’habitation est l’un des sujets les plus transversaux qu’une Ville ait à traiter, touchant à la fois aux dimensions urbanistiques, économiques, sociodémographiques et administratives des responsabilités municipales, le tout en interrelation avec une multitude d’acteurs aux priorités et objectifs différents, voire parfois divergents. À la suite de la caractérisation du marché de l’habitation lavallois, des analyses des données et des comparables ainsi que des ateliers de consultation tenus en 2016 et 2017, cinq enjeux principaux ont été établis. Ces enjeux sous-tendent à leur tour les orientations, objectifs et moyens d’intervention qui en découlent.





La TROCALL existe depuis 2006 et est vouée à améliorer les conditions d’habitation des locataires lavallois et à favoriser le développement du logement social. Elle regroupe une quinzaine de partenaires communautaires préoccupés par les questions du logement et de l’habitation communautaire à Laval. La TROCALL analyse l’évolution de la situation du logement sur le territoire lavallois et initie des actions communes dans le but d’améliorer la qualité du logement et du milieu de vie de la population à faible revenu.

Partenaires de la TROCALL

 

Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées de Laval (AQDR)

Bureau de consultation jeunesse (BCJ)

Carrefour d'Intercultures de Laval (CIL)

Centre des femmes de Laval (CFL)

Corporation de développement communautaire de Laval (CDC)

Fédération de Laval, Laurentides et Lanaudière des OSBL d'habitation (FOH3L)

GRT Réseau 2000+ (Groupe de ressources techniques)

La Parentèle de Laval

Pasto-Sociale (Comité porteur de la pastorale sociale dans l'ouest de Laval)

Regroupement des organismes de promotion de personnes handicapées de Laval (ROPPHL)

Initiative locale St-François en Action

Table régionale de concertation des aînés de Laval (TRCAL)

Table de concertation de Laval en condition féminine (TCLCF)

 

Code du logement

En matière de réglementation relative à la salubrité et l'entretien des logements, la Ville «entend revoir sa position afin de valider la pertinence et la forme que pourrait prendre l'adoption d'un Code du logement lavallois».

En vertu de la loi sur les compétences municipales, toutes les municipalités ont le pouvoir d'agir en matière de sécurité et d'insalubrité des logements.

12 municipalités disposent d'un Code du logement, notamment Montréal, Québec, Longueuil, Gatineau, Sherbrooke et Trois-Rivières.

«C'est un outil qu'une ville se donne pour s'assurer que les immeubles de son territoire sont adéquats, salubres et sécuritaires», conviennent la TROCALL et la Commission sur le logement social à Laval.

Si trop de locataires sont contraints à déménager en raison de l'état pitoyable de leur logement, déplore la TROCALL, d'autres y demeurent en dépit d'un manque de confort et des risques à leur santé, à défaut de pouvoir se loger ailleurs, se désole-t-elle.


Stratégie d’inclusion

La nouvelle administration reconnaît que le développement d'une stratégie d'inclusion constitue l'un des moyens pour atteindre les objectifs de mixité et d'abordabilité en matière d'habitation et d'inclusion sociale.

«La détermination d'une cible claire en pourcentage de nouvelles unités d'habitation vouées au logement social et abordable demeure un élément clé de de cette stratégie», souligne la Commission dans son mémoire.

Dans son rapport, la TROCALL cite en exemple les deux cibles que vise la politique d'inclusion en vigueur à Montréal, à savoir que 15 % des nouvelles unités d'habitation soient des logements sociaux et communautaires et qu'une autre portion de 15 % soit constituée de logements abordables provenant d'initiative privée.

Actuellement, aucune mesure ni garantie d'inclusion du logement social n'est planifiée à Laval, pas même aux plans particuliers d'urbanisme (PPU), visant le redéploiement et la revitalisation des secteurs aux abords des stations de métro, observe la Table régionale.

 

Réserve foncière

Autre chantier à l'étude à la Commission sur le logement social est la possible création d'une réserve foncière. 

«Il s'agira d'étudier les règles qui permettraient de rendre les terrains plus accessibles pour les projets de logement social et abordable», écrit-elle dans son mémoire.

En clair, la nouvelle administration évaluera les options liées à l’acquisition de terrains dans une démarche de planification de développement.

Quant au fonds d'acquisition de 2 M$ dont elle dispose pour des terrains voués au logement social et abordable, la Ville convient «qu'il est prioritaire d'établir les modalités de distribution et de renouvellement de ce fonds», tel que le réclame la TROCALL dans son rapport.

 

Membres de la Commission

Nicholas Borne, conseiller de Laval-les-Îles, président de l'Office municipal d'habitation de Laval (OMHL) et de la Commission sur le logement social.

Sandra Desmeules, conseillère de Concorde-Bois-de-Boulogne et membre du comité exécutif de Ville Laval.

Stéphane Boyer, conseiller de Duvernay/Pont-Viau.

Christiane Yoakim, conseillère de Val-des-Arbres et présidente du Conseil municipal.


Retour à la liste des dossiers

Signets : 
© 2019 Table régionale de concertation des aînés de Laval. Tous droits réservés. Conception web par Vortex Solution.